Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

FESTIVAL MAWAZINE: Dernière victime des Fakes News!

Au Maroc, le phénomène des « Fake news » semble prendre de plus en plus d’ampleur. Avec ses 13 millions de comptes Facebook, le Royaume est considéré comme l’un des pays les plus connectés du continent africain. Mais force est de constater que l’usage qu’en font certains compatriotes détonne avec sa principale finalité. En effet, un simple tour d’horizon des différentes pages couvrant l’actualité marocaine suffit à déceler le manque flagrant d’objectivité des administrateurs, qui n’ont cure de la désinformation qu’ils contribuent à alimenter à coup de fake news...

 Dernière victime en date de cette pratique périlleuse : le festival Mawazine. La grand-messe musicale a subi les foudres des boycotteurs sur les réseaux sociaux, déterminés à déserter les scènes de cette 17eme édition. L’appel à fuir les concerts de Mawazine, lancé par quelques pages sur le site de Mark Zukerberg, a trouvé un écho favorable auprès des personnes soutenant le boycott originel des produits des trois entreprises (Sidi Ali, Afriquia et Centrale Danone). Toutefois, la réalité sur le terrain s’est avérée être tout autre. Chaque soir, depuis le 22 juin, date de lancement du festival, les scènes principales affichent comble.

 Il est à noter que, depuis quelques années, le festival met l’accent sur deux scènes en particulier : Nahda et OLM Souissi qui proposent respectivement une programmation orientale et occidentale. Historiquement, ce sont ces deux scènes qui enregistrent la plus grande affluence du fait de la présence de stars internationales. Ainsi, parallèlement à l’incontestable réalité d’une foule très nombreuse venant assister à des concerts de classe internationale, certains internautes croient bon de partager des photos de scènes vides, prises à la lumière du jour, pendant les balances et alors que l’artiste qui va s’y produire à la tombée de la nuit vient juste d’atterrir à l’aéroport de Rabat. Les artistes qui se sont produits cette année au festival témoignent eux-mêmes du nombre de spectateurs, à l’image de French Montana qui a repris ses plus grands tubes devant 100.000 personnes ou Marwan Khoury qui a chanté devant plus de 40.000 festivaliers.

 Programmé depuis bientôt 20 ans, le festival fait désormais partie du patrimoine culturel de Rabat et de l’ensemble du Royaume.  Profiter de la crédulité d’un internaute qui n’a jamais assisté à un concert du festival Mawazine et lui faire croire que la campagne de boycott fonctionne, est incontestablement la preuve d’une immaturité flagrante. Sans verser dans le propos conciliatoire, il faut rappeler les défis et les enjeux d’envergure auxquels fait face le Maroc en ce moment. La stratégie structurelle qu’entreprends le royaume va de pair avec une bonne campagne de communication, dont Mawazine est l’un des principaux porte-étendards. Et comme le dit le célèbre adage : Rome ne s’est pas faite en un jour.

Les commentaires sont fermés.